FR | EN | DE

Education: du primaire à l'université en Haïti
Share


L'école primaire des Trois Roches

Cette école rurale située à quelques kilomètres de Hinche, dans une zone à l’habitat dispersé, compte 200 élèves de 6 à 15 ans.
Ces enfants sont nettement plus dans le besoin que ceux des villes : leurs parents ont beaucoup de peine à les nourrir, les vêtir et payer leur éducation. La majorité d'entre eux n'iraient pas à l'école sans notre intervention. Certains élèves habitent à deux heures de route.
L'école leur offre un repas chaud quotidien.
Haïti-Cosmos leur évite ainsi d'aller grossir les bidonvilles où ils n'auront pas d'autres choix que de devenir des délinquants. Ce programme les encourage à participer plus tard au développement de leur région.

Les locaux ont été restaurés en 2013, des bancs ont été confectionnés en 2014, et en 2015, la salle à manger a été meublée.


Le collège Baptiste Bethesda (secondaire)

Dans les jours qui ont suivi le séisme de 2010, Hinche a vu affluer 60 000 déplacés (près de la moitié de la population normale de la ville) venant des régions les plus touchées. Très vite, avec le concours des instituteurs déplacés, Jean Claude François a mis en place une école secondaire pour 850 adolescents qui n'avaient pas trouvé de place dans les écoles de Hinche. Les cours commencèrent en février et étaient gratuits.
Dès la rentrée de septembre 2010, il a été décidé d'assurer l'autonomie financière de cette école en instituant des frais d'inscription annuels qui restent trois fois moins cher que dans les autres écoles environnantes1.
Le collège compte 1000 élèves en 2016 et 40 professeurs, qui ont été formés dans le pays et qui habitent à Hinche.
Le taux de réussite aux examens du brevet a été de 80% en 2013 et 94% en 2014. Pour le bac, le taux de réussite a été de 53% en 2014, 70% en 2015 et 27% en 2016 (ce qui, en dépit de son apparente médiocrité, a placé l’école devant l’école la plus prestigieuse de la région, Saint Martin. Ces résultats s’expliquent par la gabegie du système éducatif étatique2).

58% des élèves inscrits en terminale en 2016, souhaitaient poursuivre leurs études supérieures à l’UJPM (ci-dessous).



Polytec, l'Ecole Technique

Fondée en septembre 1995, Polytec assure des formations en :

  • Comptabilité
  • Gestion d'entreprise
  • Techniques de construction
  • Agriculture.

Selon la formation, le cursus s'étale sur deux ou trois ans.
Une douzaine de professeurs assurent les cours pour environ une centaine d'étudiants chaque année.
La formation de Polytec est agréée par l'Institut National de Formation Professionnelle (INFP).
Le diplôme délivré à l'issue du cursus est équivalent au BTS (Bac Technique Supérieur) français.
Au total aujourd'hui, plus d'une centaine de personnes ont obtenu le diplôme de Polytec. Deux anciens étudiants ont obtenu une bourse pour poursuivre leurs études aux Etats-Unis et au Canada; deux autres sont devenus enseignants au sein de l'école.

Depuis 2010, de nombreux cours de Polytec sont communs avec les deux premières années de l'université Jean Price Mars de Hinche (cf infra). Les diplômés de Polytec ont ainsi la possibilité

  • d'intégrer directement le marché du travail (la plupart trouvent facilement du travail);
  • de passer un examen national, d'Etat;
  • de poursuivre leurs études en intégrant directement les cours universitaires de 3e année (licence), leur diplôme Polytec leur donnant droit à une équivalence universitaire.


L'Université Jean Price Mars (UJPM) de Hinche

Après le séisme de 2010, le responsable de Haïti-Cosmos a reçu la visite d'une délégation des universitaires alors déplacés à Hinche (plus d’un millier), qui avaient eu vent de son action en faveur des écoliers (cf supra) et sollicitaient son aide. Souhaitant participer à la reconstruction du pays, Jean Claude François a répondu favorablement à cette demande et a créé la première université à Hinche en 2010 en nouant un accord avec l'Université Jean Price-Mars de Port-au-Prince. L'UJPM a apporté son nom et la reconnaissance officielle de sa compétence pour la délivrance d'un diplôme de premier cycle (4 ans) de l'enseignement supérieur, agréé par le Ministère de l'éducation nationale3.

L’UJPM de Hinche compte cinq facultés dans des domaines prioritaires pour le pays:

  • Sciences économiques et sociales
  • Génie civil et architecture
  • Agronomie
  • Sciences infirmières
  • Droit.

A part en Droit, où l’UJPM est la seule université du Plateau Central à proposer une maîtrise, le diplôme délivré dans les autres facultés est la licence.
Les cours ont commencé en avril 2010.
De nombreux cours de deux premières années sont communs avec ceux de Polytec.

Depuis novembre 2014, les cours sont donnés dans deux magnifiques bâtiments nouvellement construits à la sortie de Hinche, à Rhodé. Ils peuvent accueillir jusqu’à 10 000 étudiants!

Jean Claude François est vice-recteur de l'Université.
L’UJPM compte environ 70 professeurs. La majorité d’entre eux sont des fonctionnaires de l’Etat ou des cadres d’ONG.

L’effectif des étudiants est d’environ 600 en 2016.
Il était passé de 1000 en 2010 à 300 en 2014 car certains étudiants  étaient retournés à la capitale, où les cours avaient repris sous des tentes. Par ailleurs, suivant l’initiative de Haïti-Cosmos, plusieurs universités ont été crées à Hinche, notamment celle de l’Etat qui est gratuite, alors que l’UJPM demande aux étudiants de payer certains frais (les moins élevés du pays).
L’Université Notre-Dame par exemple est financée par le Vatican et des grands groupes américains (Ford, Texaco). Le frais d’inscription y sont près de quatre fois plus élevés qu’à l’UJPM et l’entrée est soumise à un concours.
C’est une véritable gageure de faire fonctionner l’UJPM avec des moyens financiers très limités et pour des étudiants qui n’ont pas toujours les moyens de payer leur inscription.

L’université dispose de deux bus de 66 places servant au transport des étudiants.

Sur les 6 étudiants recrutés par les banques de la région en 2015, tous étaient issus de l’UJPM.

En 2016, l’université de Boston a offert 14 ordinateurs à l’UJPM.



1. Les frais demandés par Haïti-Cosmos pour l'année de terminale (maturité) correspondent par exemple à ceux demandés par la concurrence pour la 6ème (première année du cycle).

2. Les professeurs n’étant pas payés, ils n’ont corrigé qu’une partie des copies. Pour protester, professeurs et étudiants ont fermé le ministère de l’Education Nationale à Hinche avec des cadenas !

3. Le diplôme de la faculté de Sciences Infirmières a été reconnu en janvier 2016

Impact de vos dons

Avec 52 CHF (48 €), vous financez un trimestre de scolarité d’un adolescent à l'école secondaire Baptiste Bethesda

Avec 90 CHF (84 €), vous financez un an de repas quotidien pour un enfant de l’école primaire

Avec 230 CHF (214 €), vous payez le salaire trimestriel d’un professeur de l’université JPM construite en Haïti suite au séisme de 2010

Autres types de paiement >>

S'inscrire à la newsletter