FR | EN | DE

La folie d'amour de Sœur Emmanuelle
Share

 


Sœur Emmanuelle, assoiffée de justice from Patrick Bittar on Vimeo.


Madeleine Cinquin est née en 1908 à Bruxelles d'un père français et d'une mère belge. A 21 ans, elle entre comme postulante à la congrégation de Notre-Dame de Sion. Lorsqu’elle prononce ses vœux deux ans plus tard, elle choisit le nom d’Emmanuelle («Dieu avec nous» en hébreu)..
Mais là, ils sont confrontés très souvent à la misère et à l’ostracisme.
Elle est morte en 2008 en France, à 99 ans.

Sœur Emmanuelle aimait la vie, elle était la vie, elle se battait pour la vie.

Jusqu’à la fin de sa vie sur terre, Sœur Emmanuelle a combattu pour ce en quoi elle croyait: la dignité de l’homme et la justice. Sa force, elle la tenait de son amour pour Dieu et de sa confiance absolue en la puissance de la vie, en la capacité de l’humain à grandir, à apprendre à s’aimer soi-même et à aimer les autres.

L’Espérance l’habitait, et c’est elle qui l’a menée, la soixantaine passée, à partager le quotidien des chiffonniers du Caire. Dans ces bidonvilles sans eau ni électricité, confrontée aux ordures, à la malnutrition et aux maladies graves, elle a vécu quinze années durant avec ses frères et sœurs égyptiens, luttant avec eux pour mettre en place des projets de développement (écoles, dispensaires, usine de récupération de déchets), mais surtout, pour briser ce regard méprisant que la société portait sur eux.

Son énergie, sa soif de combat étaient communicatives. Partout où elle se rendait, dans les bidonvilles, sur les plateaux de télévision, dans les salons feutrés des ambassades, dans les salles communales, elle ouvrait les cœurs, éveillait les consciences, redonnait espoir en la force qui habite chacun de nous. Partout, elle trouvait des gens prêts à s’investir auprès d’elle.

A Genève, l’Association suisse des Amis de Sœur Emmanuelle s’est constituée en 1979. C’est Michel Bittar, son président, qui entraîne alors Sœur Emmanuelle au Soudan. Lorsque celle-ci découvre pour la première fois Khartoum, en 1986, c’est le choc. La capitale est envahie par des milliers d’enfants errants, oubliés de tous, qui ont fuit la guerre civile qui déchire le Sud du pays. D’autres auraient eu peur de l’ampleur de la tâche. Mais pour Sœur Emmanuelle et ses amis Suisses «l’obstacle est matière à action»: un nouveau combat  commence.

Aujourd’hui, ce combat se poursuit encore via ASASE dans deux des pays les pauvres de la planète: le Soudan du Sud et Haïti.
C’est ça aussi Sœur Emmanuelle : la ténacité, la fidélité. Et l’intelligence du cœur, une intelligence qui l’a menée à savoir s’entourer de personnes de confiance. A la fin de sa vie, Sœur Emmanuelle voyait ses forces physiques faiblir, mais elle savait aussi d’autres poursuivraient la tâche. Ce sont ses amis de longue date, en France, en Belgique, en Autriche et en Suisse. Ils adhèrent tous à sa devise préférée:

«Fends le cœur de l’homme et tu y trouveras un soleil.»

News

S'inscrire à la newsletter



Impact de vos dons

En faisant un don à l’association, vous deviendrez automatiquement «Ami(e) d’ASASE» et pourrez suivre les actions qu’elle mène via des lettres d’informations trimestrielles.

Avec 100 CHF (92 €), vous offrez une machine à coudre à une diplômée de la formation Couture à Juba, au Soudan du Sud, pour l’aider à démarrer une activité indépendante. + >>

Avec 120 CHF (110 €), vous financez un mois de formation professionnelle à Juba, au Soudan du Sud, pour un adulte vivant avec moins de 2 CHF par jour! + >>

Avec 230 CHF (214 €), vous payez le salaire trimestriel d’un professeur de l’université JPM construite en Haïti suite au séisme de 2010. + >>

Avec 400 CHF (372 €), vous financez 40 heures de salaire d’un professeur de l’école secondaire Baptiste Bethesda en Haïti. + >>

Avec 600 CHF (550 €), vous offrez un kit d’outillage à un diplômé de la formation Mécanique Automobile à Juba, au Soudan du Sud, pour l’aider à démarrer une activité indépendante. + >>

Avec 1100 CHF (1000 €), vous prenez totalement en charge, pendant trois mois, un ex-enfant des rues de Juba, la capitale sud-soudanaise! + >>

Avec 2000 CHF (1840 €), vous financez deux semaines de fonctionnement d’un centre de santé à Nyarjwa, une localité isolée au Soudan du Sud! + >>

Merci!

Autres types de paiement >>